Avant d’opter pour une intervention chirurgicale, il existe plusieurs solutions capables de réduire les symptômes liés à l’insuffisance veineuse.

- Les collants et les bas de contention en 1er recours

- L’application par massage de gels et de crèmes stimulantes pour la

- Les veinotoniques, médicaments similaires aux anti-inflammatoires, qui permettent de soulager les symptômes. Ils stimulent les veines et protègent la paroi inférieure des veines. Les effets secondaires possibles sont très faibles.

- L’électrostimulation qui favorise la remontée du sang vers le cœur

- La pressothérapie qui, en effectuant des compressions et décompressions, va stimuler et augmenter la . L’arrivée du sang vers le cœur est facilitée. Utilisée régulièrement, la pressothérapie agit efficacement contre l’insuffisance veineuse et les jambes lourdes.

- La schélothérapie qui consiste à injecter un produit traitant la partie concernée. Indolore, le produit bouche le vaisseau défaillant. Le sang ne circule plus et la veine finit par se détruire. Cette intervention est effectuée par un médecin spécialisé, en position assise ou allongée, mais ne nécessite pas d’hospitalisation. Après l’intervention, le patient repart avec un simple pansement. Le nombre de séances dépend du nombre de varices à traiter.

Les complications sont très rares mais sachez que la schélothérapie ne peut se faire pendant la grossesse ou l’allaitement.

traitement-jambes-lourdes

Lorsque les varices sont très grosses et importantes, le médecin spécialisé peut alors opter pour une intervention chirurgicale :

Le stripping

Le stripping est une intervention qui consiste à retirer la veine malade grâce à une incision au niveau de la cheville et de l’aine du patient.

La CHIVA (Cure Hémodynamique de l’Insuffisance Veineuse)

La CHIVA consiste à aplatir les varices. Cette intervention est très difficile à réaliser.

La cryochirurgie

La cryochirurgie consiste à congeler la veine avec une sonde spéciale. La veine congelée se colle alors à la sonde, ce qui permet de la retirer assez facilement.

Asval (Ablation Sélective des Varices par Anesthésie Locale)

La méthode Asval consiste à effectuer de très petites incisions sous anesthésie locale. L’hospitalisation n’est pas nécessaire.

Laser endoveineux

Cette intervention a lieu sous anesthésie locale. Le chirurgien effectue une entaille au niveau du genou pour insérer le laser (à l’aide d’un cathéter) dans la veine saphène. Ce dernier chauffe la paroi de la veine et permet la coagulation du sang. L’hospitalisation n’est pas nécessaire et l’intervention est sans grande douleur.

Le choix entre ces différentes interventions se fait par le chirurgien, en fonction du nombre de varices et de leur taille. La localisation est également un facteur important dans cette décision.

Sachez que si le phénomène n’est pas pris en charge à temps, il peut comporter de réels risques :

- Œdème : se traduit par un gonflement d’eau présente dans les tissus de la peau.

- Phlébite : se traduit par la formation d’un caillot sanguin dans une veine. Lorsqu’il se détache pour se localiser dans les vaisseaux du cœur, on appelle ce phénomène très dangereux « embolie pulmonaire ».


Catégorie(s) : Jambes-lourdes

Afin de mieux traiter les symptômes, il est important de consulter un médecin dès l’apparition des premiers signes. En moyenne, la première consultation se fait vers l’âge de 46 ans, lorsque les symptômes ont bien avancés.

conseils-jambes-lourdes

Avant d’entreprendre un traitement, quelques gestes quotidiens sont à adopter :

- Surélever les pieds du lit à l’aide d’un coussin

- Étirer les mollets régulièrement en faisant tourner les talons

- Utiliser de l’eau froide pour les membres inférieurs, surtout après une douche chaude

- Pratiquer une activité physique pour favoriser la tonicité des muscles (éviter les sports comme le tennis qui écrasent la semelle plantaire)

- Surveiller son alimentation : privilégier les légumes, les fruits et consommer régulièrement des fibres (évite la constipation qui exerce une pression sur les veines) et de la vitamine E (présente dans le poisson et l’avocat)

- Boire 1.5 litres d’eau par jour

- Ne pas s’exposer au soleil, surtout en cas de forte chaleur

- Ne pas utiliser de cire chaude pour s’épiler car elle a tendance à dilater les vaisseaux

- Éviter de porter des vêtements trop près du corps et des talons très hauts

- Ne pas croiser les jambes en position assise

Lorsque votre travail vous oblige à rester assis plusieurs heures, il est important de prendre des poses toutes les deux heures afin de vous dégourdir les jambes. Pensez également à contracter de temps en temps les muscles des cuisses afin de rejeter le sang vers le cœur. Si possible, effectuez des mouvements de flexions-extensions au cours de la journée.

Sachez qu’il existe des gels refroidissants spécialement conçus pour soulager la douleur. De plus, porter des bas de contention réduit considérablement la sensation de lourdeur et évite aux chevilles de gonfler.


Catégorie(s) : Jambes-lourdes

Les causes de l’insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse peut être causée par différents facteurs :

L’hérédité

Lorsque 1 parent souffre des symptômes de jambes lourdes, l’enfant a 25% de risques d’en hériter. Lorsque les 2 parents sont sujets à une insuffisance veineuse, l’enfant a 90% de risques de l’être à son tour.

Le travail

Travailler en position debout ou assise prolongée est un facteur de risque à part entière. Les piétinements entrainent des gonflements. Rester plus de 7h par jour a un impact considérable sur la circulation du sang.

Le tabac

La nicotine présente dans le sang a pour effet de resserrer les petits vaisseaux sanguins et donc d’augmenter la pression sur les veines.

La puberté

La puberté se caractérise par de gros changements hormonaux. Les veines sont moins toniques, donc moins aptes à envoyer le sang vers le cœur.

Le surpoids

Lorsque l’IMC est supérieur à 27, il est prouvé que les tissus graisseux augmentent la pression exercée sur les veines.

La contraception orale

Les hormones présentent dans la contraception orale ont pour effet de fragiliser les vaisseaux sanguins qui ont plus de difficultés à renvoyer le sang jusqu’au cœur.

La grossesse

La sécrétion des hormones estrogènes et progestérones (également présente dans la contraception orale) favorisent la rétention d’eau, le gonflement des membres et la dilatation des vaisseaux. Associés à la prise de poids, ces phénomènes font que l’utérus exerce une pression sur la veine responsable de la remontée du sang des jambes vers le cœur.

La ménopause

Également caractérisée par l’apparition d’hormones qui « chamboulent » le fonctionnement du corps, la ménopause est souvent accompagnée de la sensation de jambes lourdes.

La contraception orale, la grossesse, et la ménopause sont trois facteurs de risques. C’est ce qui explique pourquoi 9 femmes sur 10 souffrent d’insuffisance veineuse.

La chaleur n’est pas une cause à part entière mais un des principaux ennemis des patients qui souffrent de jambes lourdes. Lorsqu’il fait chaud, les symptômes sont dupliqués.


Catégorie(s) : Définition | Jambes-lourdes