La rétention d’eau est un effet passager qui caractérise un surplus d’eau dans le corps. Lorsque c’est une zone précise qui est sujette à la rétention d’eau, c’est que le phénomène est dû à un problème de santé. Dans d’autres cas, une mauvaise circulation sanguine et lymphatique peut être la cause.
La rétention d’eau se traduit par un gonflement qui, à un certain stade est appelée « œdème ».
La prise de poids causée par la rétention d’eau peut aller jusqu’à 2kg et concerner les seins, le ventre, les chevilles, les jambes ou les bras.

Si la rétention d’eau est due à une maladie particulière, le médecin en charge vous prescrira un traitement adapté. Si elle est simplement due à une mauvaise circulation sanguine et lymphatique, la pressothérapie est un moyen efficace. En exerçant différentes pressions sur les membres concernés, l’appareil de pressothérapie favorise une bonne circulation sanguine et aide ainsi le corps à éliminer le surplus d’eau stocké. La fréquence des séances de pressothérapie dépendra de l’importance et de la récurrence des symptômes.


Catégorie(s) : Drainage

La rétention d’eau est une des causes à l’origine du gonflement et des œdèmes au niveau des jambes et des chevilles. Le corps stocke plus d’eau qu’il n’en élimine.

pressotherapie-retention-eau

La pressothérapie pour combattre la rétention d’eau ?

La pressothérapie est un bon moyen de lutter contre la rétention d’eau. En favorisant la circulation sanguine et lymphatique, une séance de préssothérapie va aider le corps à éliminer l’eau en trop. Bien entendu, la pressothérapie n’est pas une solution miracle et définitive. Pour des résultats satisfaisants et sur le long terme, il est nécessaire d’effectuer des séances de pressothérapie régulières.

Attention, les séances de pressothérapie seules ne suffiront pas à réduire la rétention d’eau. Changer son alimentation (boire beaucoup, manger des protéines, et surtout na pas manger trop salé), faire du sport, éviter les vêtements trop serrés, etc, sont autant de facteurs favorables à la disparition de la rétention d’eau.


Catégorie(s) : Jambes-lourdes

La grossesse est une période parfois douloureuse. Il faut savoir que la douleur et les tensions ne concernent pas uniquement le ventre. Les jambes sont également mises à rude épreuve et ce dès les premiers mois de grossesse.

La pressothérapie pendant la grossesse : pourquoi ?

Un appareil de pressothérapie a pour but de dégonfler les jambes en exerçant des pressions sur celles-ci. En fait, l’appareil de pressothérapie agit sur la circulation sanguine afin d’assurer un meilleur retour veineux. Pendant  la grossesse, la qualité de la circulation sanguine peut être altérée. Les valves des veines situées dans les jambes (qui subissent une forte pression lors de la grossesse) fonctionnent mal : le sang ne remonte pas correctement des pieds jusqu’au cœur. Ce phénomène, en plus des rougeurs et des gonflements, entraîne des douleurs et une sensation de jambes lourdes difficilement supportables. De plus, si la grossesse se déroule pendant de fortes chaleurs, les symptômes seront amplifiés.
Les séances de pressothérapie vont alors permettre d’améliorer la circulation de la femme enceinte. La pressothérapie ne présente pas de danger pour le bébé. Il faut juste éviter d’utiliser la ceinture abdominale et se concentrer sur l’utilisation de bottes de pressothérapie ou de manchons.
En règle générale, une séance de pressothérapie dure environ 45 minutes. Pour une femme enceinte, il est préférable de réduire la durée de la séance de pressothérapie entre 20 et 30 minutes. Parfois, la pression peut paraitre trop forte. Il suffit de la diminuer. Le but n’est pas de faire de longues et douloureuses séances mais plutôt d’effectuer des séances de pressothérapie régulières et efficaces.

pressothérapie-grossesse

Le résultat de la pressothérapie sur une femme enceinte ?

Les résultats se font sentir assez rapidement. Mais les symptômes reviennent rapidement ! Il est donc nécessaire d’effectuer des séances de pressothérapie régulièrement. Pour les femmes sujettes à ce genre de symptômes avant leur grossesse, il est conseillé de commencer la pressothérapie le plus tôt possible.

La pressothérapie ne présente pas de danger pour la femme enceinte mais il est indispensable de demander conseil auprès de son médecin avant de commencer les séances de pressothérapie.


Catégorie(s) : Actualité

Le symptôme de jambes lourdes est un sujet dont on parle peu ou un sujet malheureusement rarement pris au sérieux. Pourtant, avoir les jambes lourdes et souffrir d’insuffisance veineuse peut impacter sérieusement sur le moral.

Douloureux ou soucis d’ordre esthétique, l’insuffisance veineuse entraine parfois des problèmes de stress pouvant aller jusqu’à des troubles dépressifs.

Avoir les jambes lourdes est un problème quotidien. Les patients ont souvent du mal pour s’asseoir, s’agenouiller, monter et descendre les escaliers, pratiquer certaines activités sportives, etc. Des moments normalement considérés comme agréables deviennent parfois un cauchemar : prendre l’avion, partir en vacances dans un pays chaud, la période de grossesse…

attention-jambes-lourdes

L’insuffisance veineuse a également un impact physique : les varices. Pour certains patients, les varices sont synonymes de handicap. Avec des varices, il est souvent difficile psychologiquement de porter des vêtements courts (robe, jupe, short…). Assumer de porter des bas de contention peut également être difficile pour les patients autant pour les femmes que pour les hommes.

Dans ces cas-là, c’est l’estime et la confiance en soi qui en prennent un coup.

Les relations sociales des patients sont également susceptibles de se détériorer. Les sorties, les vacances au soleil et certaines activités physiques deviennent rares et difficiles. Ces changements sont parfois mal vécus par les proches. Le patient risque alors de se renfermer sur lui-même et s’isoler.

La vie professionnelle est elle aussi perturbée par le problème de jambes lourdes. Les patients sont parfois contraints de recourir à des arrêts de travail ou parfois même à changer de métier. Lorsque les symptômes deviennent trop importants et les douleurs trop intenses, le patient n’a d’autres choix que de s’adapter. Les serveurs, les coiffeurs, les employés de bureau, les infirmières, sont les personnes les plus concernées.

L’insuffisance veineuse et les jambes lourdes ne doivent pas transformer votre vie en cauchemar. Les symptômes et les douleurs se soignent. Il est important d’en parler à votre médecin traitant ou votre médecin du travail afin de trouver un traitement adapté et des solutions appropriées.


Catégorie(s) : Actualité | Définition | Jambes-lourdes

Avant d’opter pour une intervention chirurgicale, il existe plusieurs solutions capables de réduire les symptômes liés à l’insuffisance veineuse.

– Les collants et les bas de contention en 1er recours

– L’application par massage de gels et de crèmes stimulantes pour la circulation sanguine

– Les veinotoniques, médicaments similaires aux anti-inflammatoires, qui permettent de soulager les symptômes. Ils stimulent les veines et protègent la paroi inférieure des veines. Les effets secondaires possibles sont très faibles.

– L’électrostimulation qui favorise la remontée du sang vers le cœur

– La pressothérapie qui, en effectuant des compressions et décompressions, va stimuler et augmenter la circulation sanguine. L’arrivée du sang vers le cœur est facilitée. Utilisée régulièrement, la pressothérapie agit efficacement contre l’insuffisance veineuse et les jambes lourdes.

– La schélothérapie qui consiste à injecter un produit traitant la partie concernée. Indolore, le produit bouche le vaisseau défaillant. Le sang ne circule plus et la veine finit par se détruire. Cette intervention est effectuée par un médecin spécialisé, en position assise ou allongée, mais ne nécessite pas d’hospitalisation. Après l’intervention, le patient repart avec un simple pansement. Le nombre de séances dépend du nombre de varices à traiter.

Les complications sont très rares mais sachez que la schélothérapie ne peut se faire pendant la grossesse ou l’allaitement.

traitement-jambes-lourdes

Lorsque les varices sont très grosses et importantes, le médecin spécialisé peut alors opter pour une intervention chirurgicale :

Le stripping

Le stripping est une intervention qui consiste à retirer la veine malade grâce à une incision au niveau de la cheville et de l’aine du patient.

La CHIVA (Cure Hémodynamique de l’Insuffisance Veineuse)

La CHIVA consiste à aplatir les varices. Cette intervention est très difficile à réaliser.

La cryochirurgie

La cryochirurgie consiste à congeler la veine avec une sonde spéciale. La veine congelée se colle alors à la sonde, ce qui permet de la retirer assez facilement.

Asval (Ablation Sélective des Varices par Anesthésie Locale)

La méthode Asval consiste à effectuer de très petites incisions sous anesthésie locale. L’hospitalisation n’est pas nécessaire.

Laser endoveineux

Cette intervention a lieu sous anesthésie locale. Le chirurgien effectue une entaille au niveau du genou pour insérer le laser (à l’aide d’un cathéter) dans la veine saphène. Ce dernier chauffe la paroi de la veine et permet la coagulation du sang. L’hospitalisation n’est pas nécessaire et l’intervention est sans grande douleur.

Le choix entre ces différentes interventions se fait par le chirurgien, en fonction du nombre de varices et de leur taille. La localisation est également un facteur important dans cette décision.

Sachez que si le phénomène n’est pas pris en charge à temps, il peut comporter de réels risques :

– Œdème : se traduit par un gonflement d’eau présente dans les tissus de la peau.

– Phlébite : se traduit par la formation d’un caillot sanguin dans une veine. Lorsqu’il se détache pour se localiser dans les vaisseaux du cœur, on appelle ce phénomène très dangereux « embolie pulmonaire ».


Catégorie(s) : Jambes-lourdes