Avant d’opter pour une intervention chirurgicale, il existe plusieurs solutions capables de réduire les symptômes liés à l’insuffisance veineuse.

- Les collants et les bas de contention en 1er recours

- L’application par massage de gels et de crèmes stimulantes pour la circulation sanguine

- Les veinotoniques, médicaments similaires aux anti-inflammatoires, qui permettent de soulager les symptômes. Ils stimulent les et protègent la paroi inférieure des . Les effets secondaires possibles sont très faibles.

- L’électrostimulation qui favorise la remontée du sang vers le cœur

- La pressothérapie qui, en effectuant des compressions et décompressions, va stimuler et augmenter la circulation sanguine. L’arrivée du sang vers le cœur est facilitée. Utilisée régulièrement, la pressothérapie agit efficacement contre l’insuffisance veineuse et les jambes lourdes.

- La schélothérapie qui consiste à injecter un produit traitant la partie concernée. Indolore, le produit bouche le vaisseau défaillant. Le sang ne circule plus et la veine finit par se détruire. Cette intervention est effectuée par un médecin spécialisé, en position assise ou allongée, mais ne nécessite pas d’hospitalisation. Après l’intervention, le patient repart avec un simple pansement. Le nombre de séances dépend du nombre de varices à traiter.

Les complications sont très rares mais sachez que la schélothérapie ne peut se faire pendant la grossesse ou l’allaitement.

traitement-jambes-lourdes

Lorsque les varices sont très grosses et importantes, le médecin spécialisé peut alors opter pour une intervention chirurgicale :

Le stripping

Le stripping est une intervention qui consiste à retirer la veine malade grâce à une incision au niveau de la cheville et de l’aine du patient.

La CHIVA (Cure Hémodynamique de l’Insuffisance Veineuse)

La CHIVA consiste à aplatir les varices. Cette intervention est très difficile à réaliser.

La cryochirurgie

La cryochirurgie consiste à congeler la veine avec une sonde spéciale. La veine congelée se colle alors à la sonde, ce qui permet de la retirer assez facilement.

Asval (Ablation Sélective des Varices par Anesthésie Locale)

La méthode Asval consiste à effectuer de très petites incisions sous anesthésie locale. L’hospitalisation n’est pas nécessaire.

Laser endoveineux

Cette intervention a lieu sous anesthésie locale. Le chirurgien effectue une entaille au niveau du genou pour insérer le laser (à l’aide d’un cathéter) dans la veine saphène. Ce dernier chauffe la paroi de la veine et permet la coagulation du sang. L’hospitalisation n’est pas nécessaire et l’intervention est sans grande douleur.

Le choix entre ces différentes interventions se fait par le chirurgien, en fonction du nombre de varices et de leur taille. La localisation est également un facteur important dans cette décision.

Sachez que si le phénomène n’est pas pris en charge à temps, il peut comporter de réels risques :

- Œdème : se traduit par un gonflement d’eau présente dans les tissus de la peau.

- Phlébite : se traduit par la formation d’un caillot sanguin dans une veine. Lorsqu’il se détache pour se localiser dans les vaisseaux du cœur, on appelle ce phénomène très dangereux « embolie pulmonaire ».


Catégorie(s) : Jambes-lourdes